Divers

Les CM1 aux Archives dépatementales

Visite aux Archives le 6 octobre 2014

La visite aux Archives

La classe de CM1 de Thierry GUYARD et Nicolas PARTHENAY (2014/2015) a prévu de réaliser un travail de mémoire à partir du monument aux morts de la commune de Pluneret. Il consiste à répertorier les soldats nés à Pluneret et morts pour la France et de retrouver le plus d’informations possibles sur eux, notamment par l’accès à leur fiche matricule.

L’objectif est d’aider les élèves à appréhender un parcours de recherche historique (par Internet, notamment) et d’effectuer un travail mémoriel.

La visite aux archives le 6 octobre 2014 s’est effectuée en deux étapes :

 La visite de l’exposition : « les Morbihannais dans la guerre 14-18 »

JPEG - 71.9 ko
« Dans le cadre des commémorations du centenaire de la guerre 14-18, les Archives du Morbihan présentent une exposition relatant le quotidien des Morbihannais et des Morbihannaises qui vécurent la première guerre mondiale.

La scénographie est organisée autour de quatre espaces. Le visiteur découvre tout d’abord la préparation de la France, humiliée par la défaite de 1870 et qui souhaite prendre sa revanche sur l’ennemi allemand. Il est ensuite immergé dans le quotidien d’un département de l’arrière rythmé par les arrivées successives de réfugiés, prisonniers, blessés. Le visiteur découvre ensuite l’enfer des combats terrestres mais aussi maritimes ou aériens. Vient, dans le dernier espace, le temps de la paix, du souvenir et de la mémoire. Les nombreux documents et objets présentés, les bornes interactives et scènes reconstituées s’attachent à faire revivre le quotidien des soldats morbihannais au front autant que celui des hommes et des femmes de l’arrière. »

 Le travail autour de documents sur les monuments aux morts

Avec le concours du Service éducatif des Archives départementales du Morbihan (Camille PINEAULT)


Archives CM1 from Thierry GUYARD on Vimeo.

Les CM2 aux Archives départementales

Visite aux Archives le 7 octobre 2014

La visite aux Archives

La classe de CM2 de Catherine MISSOURY et Céline BATARIERE a effectué un travail autour des lettres de poilus et des carnets de guerre surl plan de la lecture et de l’expression.

L’objectif est d’aider les élèves à appréhender la recherche historique sur documents et d’effectuer un travail mémoriel.

La visite aux archives le 7 octobre 2014 s’est effectuée en deux étapes :

 La visite de l’exposition : « les Morbihannais dans la guerre 14-18 »

JPEG - 71.9 ko
« Dans le cadre des commémorations du centenaire de la guerre 14-18, les Archives du Morbihan présentent une exposition relatant le quotidien des Morbihannais et des Morbihannaises qui vécurent la première guerre mondiale.

La scénographie est organisée autour de quatre espaces. Le visiteur découvre tout d’abord la préparation de la France, humiliée par la défaite de 1870 et qui souhaite prendre sa revanche sur l’ennemi allemand. Il est ensuite immergé dans le quotidien d’un département de l’arrière rythmé par les arrivées successives de réfugiés, prisonniers, blessés. Le visiteur découvre ensuite l’enfer des combats terrestres mais aussi maritimes ou aériens. Vient, dans le dernier espace, le temps de la paix, du souvenir et de la mémoire. Les nombreux documents et objets présentés, les bornes interactives et scènes reconstituées s’attachent à faire revivre le quotidien des soldats morbihannais au front autant que celui des hommes et des femmes de l’arrière. »

 Le travail autour des carnets de guerre

Avec le concours du Service éducatif des Archives départementales du Morbihan (Camille PINEAULT)


Archives CM2 from Thierry GUYARD on Vimeo.

Exposition à l’école (octobre 2014)

Exposition commune à Sainte Anne d’Auray et Pluneret

Les communes de Pluneret et de Sainte-Anne-d’Auray se sont associées pour commémorer le centenaire du début de la Première Guerre mondiale car, en 14-18, elles ne formaient qu’une seule et même commune.

Elles ont présenté, à l’école primaire publique Germaine Tillion, une exposition, prêtée par les Archives Départementales, évoquant le « patriotisme en Morbihan  » et « la construction du mémorial de Sainte-Anne ».

JPEG - 143.4 ko

Un travail des élèves a permis l’affichage, dans cette exposition, des fiches des 117 soldats Plunerétains et Saintannois tombés au champ d’honneur avec des renseignements précis sur chacun d’eux.

Un apport des associations des anciens combattants des deux communes complétait l’exposition, en effet, les objets provenant du fonds MABIN (Présidents des Anciens Combnattants de Pluneret) de du fonds CHAUVEL, l’ont grandement enrichi (correspondances de soldats, uniformes, casques et autres objets de cette époque).

Les classes du bassin de Pluneret ont pu visiter l’exposition qui a été ensuite ouverte au public.

JPEG - 52.8 ko
Inauguration de l’exposition sur la Grande Guerre à l’école Germaine Tillion (Ouest-France)
« Il faut voir cette exposition pour que les plus jeunes se souviennent que des hommes et femmes ont donné leurs vies pour être libre aujourd’hui. C’est un devoir de mémoire que nous devons transmettre aux générations futures  », ont expliqué de concert Franck Vallein et Roland Gastine, maires de Pluneret et Sainte-Anne-d’Auray lors de l’inauguration.
JPEG - 66 ko
(Le Télégramme)

Exposition 14-18 from Thierry GUYARD on Vimeo.


Descriptifs des 2 expositions des Archives départementales

patriotisme en Morbihan


JPEG - 332.1 ko
1914 1918 patriotisme 1

JPEG - 143.9 ko
1914 1918 patriotisme 2

la construction du mémorial de Sainte-Anne


JPEG - 127.2 ko
Mémorial 1914 1918 1

JPEG - 82.8 ko
Mémorial 1914 1918 2

La Cérémonie du 11 novembre 2014

La Commémoration du 11 novembre (en 2014)

La Cérémonie du 11 novembre 2014

JPEG - 267.9 ko
IL YA CENT ANS IL PLEUVAIT DES LARMES

En raison des intempéries, la cérémonie s’est déroulée au restaurant scolaire.

La Marseillaise

Cérémonie du 11 novembre 2014 : La Marseillaise from Thierry GUYARD on Vimeo.

Discours de Monsieur Pascal MABIN : Président des Anciens Combattants (UNACITA)

Cérémonie du 11 novembre 2014 : Discours from Thierry GUYARD on Vimeo.

Lecture d’une lettre de poilu par les CM2 de la classe de Catherine MISSOURY et Céline BATARIERE)

La lettre d’un poilu par les CM2 de la Classe de Catherine MISSOURY et Céline BATARIERE from Thierry GUYARD on Vimeo.

Sous la direction de Catherine GUYARD, les CM1 de la classe de Thierry GUYARD et Nicolas PARTHENAY, interprètent « Le Soldat » de Florent Pagny

Cérémonie du 11 novembre 2014 : chant des CM1 from Thierry GUYARD on Vimeo.

CM2 concours du Souvenir Français

Livret CM2 concours du Souvenir Français 2014/2015

Inauguration du 7 mai 2015

Livret concours Souvenir Français (CM2) et outil de recherches en lignes sur les soldats du monument aux morts (CM1)

Article publié dans Ouest-France et dans le Télégramme
JPEG - 32.2 ko
7 mai 2015

L’école publique Germaine-Tillion vient de présenter un livret réalisé par les élèves de CM2, dans le cadre du concours 2015 du Souvenir français sur le thème des « Tranchées en 1915 ». Elle vient également de lancer l’outil en ligne de recherches sur les soldats du monument aux morts.« De Gaulle a présenté la Seconde Guerre mondiale comme une guerre de 30 ans, commencée en 1914 et terminée en 1945. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi le 7 mai comme point d’étape du travail de commémoration réalisé par les élèves pour le centenaire de la Première Guerre mondiale, car ces événements sont étroitement liés », a expliqué le directeur Thierry Guyard.

Devant les maires de Pluneret et de Sainte-Anne-d’Auray, le président des anciens combattants, le responsable du Souvenir français et les représentantes des Archives départementales, les élèves du CM2 de Catherine Missoury et Céline Batarière ont présenté le livret. Celui-ci a été réalisé à partir du travail mené aux archives et en classe sur les carnets de guerre et les lettres de poilus.

Intense et minutieux

Le travail de recherches sur le monument aux morts a été complété par l’étude d’un roman, Les Godillots. Les élèves ont également réalisé des bandes dessinées sur 14-18, sous la direction de l’illustrateur Gwenolé Le Dors, lors des Temps d’activités périscolaires (Taps).

« Les outils informatiques et internet nous permettent désormais de retracer le parcours d’un poilu », explique Nicolas Parthenay, enseignant. Un travail intense et minutieux a été mené sur les 117 natifs de Pluneret et de Sainte-Anne qui figurent sur le monument aux morts, avec l’épouse de Pascal Mabin, président de la section Unacita de Pluneret.

« Les élèves vont compléter toutes ces informations en travaillant sur les actes et lieux de naissance et en réalisant une carte interactive sur internet. L’an prochain, nous envisageons de solliciter les familles des poilus pour une collecte de documents, afin d’enrichir les pages. »

Commémoration du 11 novembre 2015

Les cours moyens récitent des poésies de circonstance

Les élèves volontaires des classes du CM2, du CM1/CM2 et du CE2/CM1, accompagnés de Florence BOUSSARDON (CM1/CM2), Laurence MADEC (CE2/CM1) et Thierry GUYARD (directeur), étaient présents à la cérémonie de commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918.

Ils ont récité 2 poésies de circonstance :

Le dormeur du val

C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.
 
Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.
 
Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.
 
Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

(Arthur Rimbaud, Le Dormeur du val, octobre 1870)

« Tu n’en reviendras pas  », de Louis Aragon

Tu n’en reviendras pas toi qui courais les filles
Jeune homme dont j’ai vu battre le cœur à nu
Quand j’ai déchiré ta chemise et toi non plus
Tu n’en reviendras pas vieux joueur de manille
 
Qu’un obus a coupé par le travers en deux
Pour une fois qu’il avait un jeu du tonnerre
Et toi le tatoué l’ancien légionnaire
Tu survivras longtemps sans visage sans yeux
 
On part Dieu sait pour où ça tient du mauvais rêve
On glissera le long de la ligne de feu
Quelque part ça commence à n’être plus du jeu
Les bonshommes là-bas attendent la relève
 
Roule au loin roule train des dernières lueurs
Les soldats assoupis que ta danse secouent
Laissent pencher leur front et fléchissent le cou
Cela sent le tabac l’haleine la sueur
 
Comment vous regarder sans voir vos destinées
Fiancés de la terre et promis des douleurs
La veilleuse vous fait de la couleur des pleurs
Vous bougez vaguement vos jambes condamnées (…)
 
Déjà la pierre pense où votre nom s’inscrit
Déjà vous n’êtes plus qu’un mot d’or sur nos places
Déjà le souvenir de vos amours s’efface
Déjà vous n’êtes plus que pour avoir péri.

Louis Aragon, « La guerre, et ce qui s’ensuivit », 1956, in Le Roman Inachevé.© Éditions Gallimard.

En cette occasion, le président des Anciens Combattants, Pascal Mabin, a rappelé à la mémoire de tous l’origine et le sens de la commémoration du 11 novembre.

Le maire, Franck VALLEIN, a lu le message du Secrétaire d’Etat, chargé des Anciens combattants et de la mémoire.

PDF - 230.8 ko
discours 11 novembre du Secrétaire d Etat chargé des Anciens combattants et de la mémoire

Les noms des Plunerétains morts pour la France en 1915 ont été cités à l’auditoire.

Enfin, Jean-Claude MACHUS, conseiller municipal, a lu un émouvant poème de sa composition.

BRAVE…POILU !
 
A l’innocence de l’âge, ils sont partis, pour leur mère patrie, la fleur au fusil.
Plein d’amour dans leur bagage, et dans leurs yeux, croyant à ce jeu.
Plaisir pour ces enfants, guerre pour les plus fins.
Pour combien de temps l’espoir leur voilera leurs regards ?
 
Dans leurs veines, appelées tranchées, le sang coule, tourment…
Dans la boue, la maladie, la peur, la faim, la fleur s’est fanée au nom de la liberté.
Au bruit des balles et celui du canon, son qui traîne cette haine.
La mort a mis le crêpe sur leurs yeux, des justes… à jamais se sont signés.
 
Pendant cette guerre, dite der des ders, leur âge est devenu si vieux.
Pour ces champs d’honneur, leur bagage d’amour a pris leur patrie.
Se sont-ils endormis pour rien ? Ah, Marianne, reprend tes enfants dans tes bras…
Ne les oublions pas ces poilus… qu’ils reposent en paix au respect de notre vie.
Aujourd’hui : que leurs fusils demeurent à jamais rouillés, pour nous, et notre liberté.
 
Poème pour le Centenaire de la guerre 14/18
 
MACHUS Jean-Claude